Projet « Baromètre du pluralisme culturel et religieux »

Le LMI MaCoTer participe à une étude exploratoire sur le pluralisme religieux au Mali, dans le cadre d’un projet de création d’un Baromètre du pluralisme culturel et religieux par l’Observatoire Pharos et la Fondation Adyan.

Le LMI a été sollicité par l’Observatoire Pharos pour contribuer à une étude exploratoire au Mali. Cette étude, se basant sur des méthodes scientifiques, permettra de partir de l’observation de terrain pour construire une méthodologie d’évaluation innovante reposant sur les faits et les perceptions, qui sera utilisée dans le cadre de la création de ce Baromètre.

Objectifs du projet

Les chercheurs et étudiants engagés dans ce projet conduisent des recherches documentaires (littérature scientifique, archives, articles de presse…), puis une enquête ethnographique dans plusieurs villes du Mali, à savoir Bamako, Kayes et Konna. Ces trois terrains d’enquête sont retenus, de manière à disposer d’un champ lexical comparatif sur la religion :

  • Bamako, capitale qui concentre les savoirs, les pouvoirs, les richesses, les administrations, les médias, et qui actualise nombre de pratiques culturelles et religieuses.
  • Kayes, ville frontalière et commerciale, principale région migratoire du Mali, avec un fort ancrage musulman
  • Konna, ville qui incarne aujourd’hui une sorte de frontière intérieure entre le Nord et le Sud, redéfinissant les enjeux d’une culture nationale et religieuse

Plusieurs axes seront investigués, notamment les catégories utilisées et mobilisées par les populations pour parler de Dieu, les éléments d’autodéfinition de l’identité religieuse, ainsi qu’une analyse des conflictualités liées à la religion.

Au-delà, le LMI souhaite contribuer à travers ce projet à la formation de jeunes chercheurs maliens en sciences sociales. En effet, l’équipe mobilisée sera impliquée dans des activités de recherche documentaire, archivistique, et dans la conduite d’enquêtes de terrain. Cette expérience leur permettra d’acquérir des compétences indispensables à la poursuite de leur parcours universitaire.

Equipe et partenaires

Pour réaliser ce projet, MaCoTer a mobilisé une équipe composée de Jean-Paul Colleyn (IMAF), Florence Arestoff (DIAL), accompagnés par trois étudiants : Alou Coulibaly, Adama Sissoko et Boubacar Traoré.

Cette étude est menée en partenariat avec l’Observatoire Pharos, qui est une association française de loi 1901, qui travaille sur tous les continents à la compréhension des crises et conflits contemporains traversés par de puissantes passions identitaires. Le projet est également piloté par la Fondation Adyan, organisation indépendante, à but non lucratif et non gouvernementale, créée en 2006 au Liban, qui met en œuvre des actions visant à valoriser la diversité culturelle et religieuse, et à promouvoir la coexistence et la gestion de la diversité parmi les individus et les communautés. Ce projet de création d’un Baromètre du pluralisme culturel et religieux est notamment soutenu par le Forum de Paris pour la Paix.

Dans le cadre du projet, l’équipe collabore avec des chercheurs d’autres institutions : CéSor-EHESS – France ; et l’Université Saint-Esprit de Kaslik – Liban.